Carrière et vie professionnelle

Management : la signification des lettres du MBTI

Par Débora Escoffier , le 14 janvier 2022 , mis à jour le 14 janvier 2022 - 5 minutes de lecture
MBTI management

Le Myers-Briggs Type Indicator permet de connaître à quel type de personnalité vous appartenez. Bien que critiqué, cet outil est utilisé en management au sein des entreprises mais également des écoles de commerce. Après avoir réalisé le test, 4 lettres sont retenues pour définir chaque profil MBTI, que signifient-elles ?

Que signifient les lettres sur un profil MBTI ?

Ces 4 lettres résument les points saillants d’un type de personnalité. Il s’agit en réalité d’un code simplifié qui peut sembler réducteur si l’on ne fait que survoler les profils. C’est comme juger un livre à sa couverture, il ne s’agit que de points de repères et les professionnels du management en sont bien conscients.

La première lettre : introverti (I) ou extraverti (E)

Selon le psychanalyste Carl Gustav Jung, il s’agit du socle de la personnalité. Cette première lettre permet aux managers d’avoir une idée du caractère de la personne, si celle-ci est introvertie (I) ou extravertie (E). Cela permet de savoir quel poste conviendrait le mieux au profil.

Une personne introvertie n’est pas nécessairement timide mais a plus de facilités à travailler en autonomie par exemple. Tandis qu’une personne extravertie pourra mettre à profit ces traits de personnalité dans le travail de groupe.

La deuxième lettre : sensation (S) ou intuition (N)

Le I servant déjà à désigner le trait de personnalité introverti, c’est le N qui désigne le trait intuition.

Une personne ayant le trait de personnalité S, aura des sens aiguisés et saura s’en servir dans le cadre de son travail : décoration, pâtisserie, etc. Ce sont des personnes généralement observatrices qui réussissent également dans des milieux plus intellectuels.

Les personnes ayant le trait N fonctionnent par association d’idées, c’est la vision d’ensemble d’une situation qui compte. Ces personnes font preuve de beaucoup de créativité et s’épanouissent dans des activités qui stimulent l’imagination.

La troisième lettre : pensée (T) ou sentiment (F)

Ces lettres désignent en anglais la pensée : thinking (T) et les sentiments : feelings (T). Cette troisième lettre correspond à la façon dont un individu prend des décisions.

Cette distinction est souvent débattue et est difficile à délimiter car chaque individu fait preuve d’une certaine plasticité au regard de ces deux critères.

D’un côté on retrouve l’analyse logique et impartiale, de l’autre côté l’empathie, la recherche de points d’accord. Pour recruter une personne, il semble logique d’affirmer que ces deux traits sont nécessaires.

La quatrième lettre : Jugement (J) ou Perception (P)

Un personne ayant le trait P arrive à improviser facilement et sait faire face à l’imprévu. Une personne ayant le trait J aime avoir des objectifs bien définis et s’organise pour les atteindre dans les temps impartis.

Lettres du MBTI : précautions d’interprétation

Il faut bien comprendre que s’il y a un questionnaire, il n’y a pas de gagnant ou de score minimum ou maximum. Aucun profil n’est meilleur qu’un autre. Comme tout outil, le MBTI utilisé dans le management doit servir à élaborer une analyse pertinente et non à la remplacer.

MBTI : plus que des lettres, des traits de personnalité

Il est plus pertinent de parler de traits de personnalité et de penser le tout comme un continuum. Il s’agit de faits saillants utilisés pour :

  • améliorer le bien-être au travail,
  • créer de meilleures collaborations en entreprise,
  • travailler la relation entre les employés,
  • mieux orienter et former, etc.

Ces lettres sont des indicateurs et si elles sont utilisées en management pour aiguiller tel ou tel profil, elles ne doivent pas servir à mettre les profils dans des cases. Ce pourquoi il est important pour les managers qui utilisent cette méthode de bien se former au MBTI.

Le Myers-Briggs Type Indicator est et doit rester un outil d’évaluation psychologique qu’il convient de bien utiliser. Naturellement, les tests en ligne ont un but simplement ludique, le résultat est inexploitable dans un contexte professionnel.

Un outil de psychologie appliqué à la sphère du travail

La méthode élaborée par Isabel Briggs Myers et Katherine Cook Briggs peut être appliquée de différentes façons dans la sphère du travail. Les interprétations elles aussi diffèrent, rien ne remplace donc l’avis d’un professionnel qui en plus de la théorie a une vraie connaissance et expérience dans le domaine.

Le MBTI peut tout à fait venir compléter un recrutement sans CV et permettre un meilleur processus d’onboarding au sein de l’entreprise.

management

MBTI : un outil en management pour repérer des profils

On dénombre 16 types de personnalité qui peuvent être départagées en plusieurs catégories ayant des traits distincts :

  • les analystes,
  • les explorateurs,
  • les diplomates,
  • les sentinelles.

Parmi les diplomates on retrouve par exemple des avocats, parmi les analystes des architectes, parmi les explorateurs des entrepreneurs, etc.

Vous trouverez en ligne, de nombreux exemples et illustrations sur les types de personnalité. Attention, car le MBTI est souvent proposé comme une solution miracle pour trouver sa voie. Il est cependant intéressant de se pencher sur la question en tant que manager, personne en reconversion professionnelle ou dirigeant.

Avatar

Débora Escoffier

Débora a fondé son propre cabinet de recrutement après une belle carrière en tant que chasseur de tête. Elle apporte son expertise dans de nombreux secteurs professionnels et connaît les exigences du marché.